Le blog de Lechangisme.com

Les + Récents
Les + Populaires
Les + Commentés

Célibataire libertin : Par conviction ou pour le cul ?

19 Avril 2017 1 commentaire

De base pas très emballée par les sorties en club libertin, j’ai décidé de faire une exception à l’occasion du week-end de Pâques. Ayant le goût pour les défis, je me suis lancée celui de me rendre trois soirs d’affilés dans un club libertin différent de ma Bretagne bien-aimée.

Mon marathon libertin a commencé vendredi à Fougères, s’est poursuivi le samedi soir à Guichen et s’est achevé le dimanche après-midi à Bain de Bretagne. Autant vous dire que j’ai baigné dans le sexe pendant un week-end aussi palpitant qu’enrichissant. Au sortir de cette expérience, où j’ai pu constater une forte affluence masculine, j’en suis venue à me demander si le célibataire libertin sort en club par conviction ou juste pour le cul. J’avais m’a petite idée, mais je voulais en être sûre et certaine…

Ma soirée au Double Je : Une course de fond sans fin

Tout de même excitée malgré mon appréhension, j’ai démarré mon week-end libertin au Double Je, un club libertin à Fougères. Je m’étais bien évidemment mise sur mon 31 et comme l’entrée était à moitié prix pour les couples, j’avais demandé à un copain de m’accompagner. Nous avons donc prétendu être en couple pour payer moins cher. Une fois à l’intérieur, nous avons décidé de faire chambre à part, car je m’étais fixé l’objectif de rencontrer un max de célibataires. Le but n’était pas forcément de conclure, mais de voir comment les mecs seuls se comportaient avec les filles seules. Et je n’ai pas été au bout de mes pines, pardon, je voulais dire de mes peines.

Il n’a pas fallu longtemps avant que je me fasse aborder. Mon premier prétendant était un homme d’une quarantaine d’années, vraiment pas mal du tout de prime abord. Comme j’étais déjà installée au bar et qu’il ne me restait que quelques gouttes dans ma coupe, il me proposa galamment de m’offrir un nouveau verre. Ce que j’acceptai à la condition qu’il se présente plus longuement et que le verre qu’il m’offre soit sans alcool. Etant donné qu’il fallait que je tienne tout le week-end, je m’étais limitée à un verre de champagne par soir. Et si possible, j’avais espéré qu’il me soit offert. C’était donc raté pour cette fois, vu que je me l’étais déjà payé moi-même.

libertin

Célibataire libertin : « Un malin plaisir à tester chaque prétendant »

Ce premier prétendant a immédiatement compris à qui il avait affaire. J’avais beau être seule au comptoir, je ne comptais pas me laisser séduire par le premier venu. Je prenais donc un malin plaisir à tester chaque prétendant en parlant de tout sauf de sexe durant les premières quinze minutes de la discussion. Je voulais voir en effet combien de temps il fallait à un célibataire libertin pour abandonner une piste quand celle-ci s’avérait trop rude et trop abrupte. Le premier n’a pas tenu cinq minutes. Il était apparemment plus intéressé par mon joli petit cul que par mes beaux yeux. Il a donc déguerpi et, de toute façon, il ne me plaisait finalement pas plus que cela.

Les trois suivants ont été du même acabit : ils ont tous très vite lâcher le morceau quand ils ont remarqué que j’étais une dure à cuir. Un peu contrariée, je me suis dit qu’il fallait peut-être changer de tactique, d’autant que parmi les trois prétendants, deux d’entre eux me plaisaient physiquement. Mais je m’étais fixée cette règle et je voulais m’y tenir. J’ai donc décidé de la modifier un peu en réduisant à cinq minutes le temps de discussion sans évoquer le sexe. Et ma nouvelle stratégie a payé : après deux conversations auxquelles j’ai vite mis fin, je suis tombée sur le bon. Il était musclé, comme je les aime, et il avait l’air d’en avoir dans la tête. Pour tout vous dire, c’est moi qui ai dû orienter la discussion sur le sexe.

Quelques minutes plus tard, je l’avais entraîné à l’écart. Au bout d’une petite heure de galipettes, Il m’a fait jouir comme je m’y attendais. Et je lui ai bien rendu la pareille. Je fus cependant un peu irritée lorsqu’il me demanda mon numéro de téléphone. C’était bien le genre de choses qui me rebutait et je dus lui dire que je ne donnais jamais mon numéro.

« Un bon moment de plaisir charnel »

Déjà comblée, je suis tout de même restée un peu plus longtemps pour voir ce que la nuit pouvait me faire découvrir de nouveau sur les célibataires libertins. Et encore une fois, je n’étais pas au bout de mes peines. Pour faire court, j’ai dû parler à trois ou quatre autres mecs qui m’avaient l’air plus qu’affamés, et j’ai couché avec un autre qui m’avait semblé différent. Mais au final, il n’avait pensé qu’à son petit plaisir et m’avait laissé en plan après avoir éjaculé plus vite que la musique.  

Résultat des courses de ma première soirée : j’ai passé mon temps à écouter des hommes en rut qui n’avaient pas l’air très épanouis sexuellement. Heureusement donc que le beau sportif m’avait offert un bon moment de plaisir charnel. Je suis donc repartie à la maison avec mon pote qui avait quant à lui passé une bonne soirée en compagnie d’un couple candauliste. On était à peine entrés dans la voiture qu’il me demanda « à quand la prochaine sortie en couple ? » J’ai rigolé et je lui ai dit « pas de sitôt ». Pourtant, j’avais la ferme intention de poursuivre mon marathon le lendemain…

A suivre…  



Commentaires

luna30 21 Avril 2017

L’homme célibataire n’est, en général, pas pressé de conclure. Il sait être patient, prenant son temps pour choisir ses partenaires du moment. Quand il est en présence de couples, il sait être discret, courtois et évite de se montrer pressant. S’il ne trouve pas son bonheur ce soir, ce n’est pas grave car il pourra revenir quand bon lui semblera. Quand il est enfin en bonne compagnie, il est attentionné, délicat et surtout, il répond aux désirs de ses partenaires ne pensant alors qu’à leur donner du plaisir avant de penser au sien. Surtout, le célibataire a toujours des préservatifs sur lui et les utilise spontanément. Au risque d’être crus, nous pensons que le célibataire ne doit pas se considérer autrement que comme un « gode vivant » car il est « l’objet » des jeux du couple et s’il a cet état d’esprit, c’est très souvent un excellent partenaire de jeux ». D’ailleurs, dans ce cas là, le célibataire se constitue un carnet d’adresses très rapidement mais en général, il attend d’être contacté car il se tient à la disposition du couple et non le contraire.

Répondre
Articles en relation

Guide du triolisme pour les couples
La première expérience trioliste constitue un moment impor..

Entretien avec une libertine : « Le candaulis
Amandine, libertine qui avait participé à notre dossier su..

Le sexe oral dans le libertinage : Une enquêt
La rédaction a interrogé des libertins et des libertines s..

Exhibitionnisme dans le libertinage
Focus sur l'exhibitionnisme dans le libertinage. Phénomène..

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.

Les derniers connectés

picto profil
picto profilCraps54
picto profil
picto profilFloSo
picto profil
picto profildype76
picto profil
picto profilcoconini
picto profil
picto profiltif3869
picto profil
picto profilAllan27
picto profil
picto profilKetA51
picto profil
picto profilEyd
picto profil
picto profilSylje
picto profil
picto profilLatine-machine
picto profil
picto profilRicana1429
picto profil
picto profilMarie4269
picto profil
picto profilCatasch
picto profil
picto profilKellia
picto profil
picto profilSandrineDavid
picto profil
picto profilafleurdesens
picto profil
picto profilNousdeux764
picto profil
picto profilLordSenatore