Le blog de Lechangisme.com

Les + Récents
Les + Populaires
Les + Commentés

Cocufiage en club libertin : Baiser la femme d'un autre ? Sous ses yeux !

07 Mars 2019 3 commentaires

J'aimerais raconter une étrange expérience qui m’est arrivée récemment.

J'étais à Paris pour le travail. Le soir, après cette longue journée de boulot harassante, je ne me sentais pas de prendre la route pour rentrer à la maison. Deux heures de trajet après une journée de dix heures, cela ne me paraissait pas raisonnable.

J'ai trouvé un hôtel et me suis dit que tant que j’y étais j’avais bien le droit de profiter de la nuit parisienne. J'avais quoi qu'il arrive un jour de congé le lendemain. J'ai cherché sur mon smartphone quelques adresses pour sortir. J'avais envie. Tellement envie, que je ne me sentais pas de tenter ma chance dans un bar normal. Chercher, draguer, se faire rembarrer, retenter sa chance, encore et encore, puis rentrer seul à l’hôtel : pas très emballant.

Je n'ai donc pas tergiversé et je suis allé dans un club libertin acceptant les célibataires. Heureusement que je dois bien m'habiller pour le boulot : ma tenue était toute trouvée. Je la portais déjà depuis ce matin...J'ai quand même pris une douche avant de quitter l'hôtel. 
 
Première tentative. Le vigile me refuse l'entrée. Je ne baisse pas les bras. Je recherche sur mon téléphone une adresse dans le coin. Coup de bol, il y a un autre club à quelques rues de là. Cette fois-ci, j'ai la chance de pouvoir entrer. Il faut dire qu'il y a plus moche et moins baraqué que moi...

A première vue il n'y avait pas grand monde dans le club. Trois couples, une femme apparemment seule et deux hommes célibataires. Devant moi, une grande salle, dominée par un comptoir. Au fond de la pièce se trouvait un buffet où se tenaient deux couples en train de discuter. L'ensemble était décoré avec beaucoup de goût, assez moderne et très érotique.

cocufiage

Cocufier un mari : « Mettre sa morale de côté quand on ne connait pas les ressorts du candaulisme »

J'ai commandé un verre. Je ne vous dis pas le prix... La capitale, quoi... Je me suis assis sur un canapé non loin des tables où étaient installés les deux couples. Je n'avais pas fini mon verre qu'un couple s'est approché de moi et m'a demandé s'ils pouvaient s'assoir à mes côtés. J'ai été surpris, car ils se sont assis de telle sorte que je me retrouve au milieu. C'était clair qu'ils avaient une idée derrière la tête. Cela tombait bien, car moi aussi j'avais quelques idées en tête. Nous n'avons pas parlé bien longtemps : ils voulaient savoir si j'avais envie de me faire une femme mariée. Je n'étais pas sûr d'avoir bien compris s'ils voulaient faire un truc à trois. Le mari ne voulait pas participer, il voulait juste regarder. Elle n'était pas si mal, bien que plus âgée que moi. Je n'ai pas demandé mais elle devait avoir dans les 45 ans. J'ai bu mon verre cul sec et je me suis laissé emporter par cette femme mûre qui savait ce qu'elle voulait.

Elle m'a mené dans une des alcôves du club. Son mari nous suivait de près. Sur notre chemin, nous avons pu voir quelques couples se faire plaisir, tantôt à quatre, tantôt à trois. Le club s'était peu à peu rempli et l'ambiance était de plus en plus chaude. Nous sommes arrivés dans l'alcôve et avons pris place sur le lit. Le mari, lui aussi, était assis sur le lit, de l'autre côté de sa femme. J'étais un peu tendu. Baiser la femme d'un autre ? Sous ses yeux ! Il faut savoir mettre sa morale de côté quand on ne connait pas les ressorts du candaulisme. Or, sur le moment, je ne connaissais même pas le mot. Sur le coup, je ne savais pas trop comment me comporter. Heureusement la femme s'en était vite rendu compte et elle a pris les choses en main.

Cocufieur : « J'avais du mal à me concentrer, car j'entendais son mari gémir à côté »

« Laisse-toi faire » m'a-t-elle soufflé à l'oreille. J'ai donc laissé ses mains se balader entre mes jambes. Elle avait un style de fellation bien particulier. Elle mordillait, léchait, l'enfonçait profondément dans sa gorge. La totale, pour faire court ! Ce qui m'a également marqué, c'est qu'elle ne prêtait nullement attention à son mari. J'avais même l'impression de lui offrir plus d'attention que sa propre femme. D'une certaine façon je ne parvenais pas à me libérer totalement de l'idée que j'étais en train de participer au cocufiage d'un mec. J'ai beau tromper ma femme de temps à autre, comme ce soir-là, je ne pourrais pas supporter de la voir se faire troncher par un autre. Elle peut faire ce qu'elle veut en mon absence, mais pas sous mes yeux. Impossible pour moi de contenir ma jalousie. Franchement, respect à cet homme de pouvoir rester aussi calme et détendu pendant que sa femme fait une fellation à un autre. Bon, revenons au moment. 

Après la fellation, je n'ai pas eu à faire grand-chose : la femme s'est mise à califourchon sur moi et m'a baisé. Il n'y a pas d'autre mot. C'était ainsi : c'est elle qui a tout fait. J'avais du mal à me concentrer, car j'entendais son mari gémir à côté. Il disait parfois des trucs du genre : "il le fait mieux que moi, hein ?". Et elle l'ignorait. La situation était très étrange, tellement étrange que je me demandais comment j'allais pouvoir jouir pour m'en extirper. J'ai pensé à ma femme et je me suis laissé emporter par l'élan de la femme qui essayait tant bien que mal à me donner l'impulsion qui me manquait. J'ai fini par remplir la capote, puis comme je ne savais pas quoi dire, je suis parti sans rien dire. Je suis repassé par le vestiaire pour prendre mes affaires et je suis retourné à l'hôtel, les couilles vides, mais la tête pleine de questions sur ce qui venait de se passer.

Soyons honnête, cela n'a pas été l'expérience de ma vie, mais ce fut une expérience nouvelle, quoique bizarre quand j'y repense. La prochaine fois, j'y réfléchirai à deux fois avant de m'embarquer dans une telle aventure...



Commentaires

Bruno27000 20 Avril 2019

Ma 1er expérience ma ouvert l'esprit sur l'amour d'un homme pour sa femme. Moi qui aime les femmes mariées depuis toujours , j'ai trouvé mon équilibre et un plaisir décuplé avec mon 1er couple.

gent57 15 Avril 2019

Déstabilisant , j'ai vécu çà ! Puis on y repense, et chacun y va de son expérience !

Sawyer6 15 Avril 2019

Ma première fois aussi c,était pareille ,mais un moment on s'y fait,je ne dis pas que l'on devienne des gens sans scrupule,mais juste des gens décidé à faire plaisir à un couple consentant,et se faire plaisir à soit.

Répondre
Articles en relation

Marathon de sexe pour les quarante ans de ma
Il raconte leur dixième anniversaire en tant que couple qu..

Expérience en trio (partie 2) : « Nos lèvres
Suite et fin de l'histoire trioliste publiée la semaine de..

Première expérience dogging : « Essayer quelq
Il relate leur première expérience dogging sur une aire d'..

Candaulib.com : Site de rencontres candaulist
Focus sur candaulib.com, le nouveau site de rencontres can..

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.

Les derniers connectés

picto profil
picto profilAlexjoh
picto profil
picto profilElleetlui771
picto profil
picto profilAmoremore59
picto profil
picto profilHolborn92
picto profil
picto profilDesirCharnel68
picto profil
picto profilcoeurs85
picto profil
picto profilangelin13
picto profil
picto profilleskokins03
picto profil
picto profilLeauRem
picto profil
picto profilCouplegm
picto profil
picto profilAllan27
picto profil
picto profilPhilippe64
picto profil
picto profilLuLo93
picto profil
picto profildadou52
picto profil
picto profilJcetsoso
picto profil
picto profilNous-avec-vous
picto profil
picto profilcouple313131
picto profil
picto profilSylje