Connexion
Inscription
illustration

Ce que j'aurais aimé savoir avant de devenir échangiste

Poster un commentaire
Proposer un article

Lorsque j'ai lancé pour la première fois l'idée d'une relation ouverte avec l'homme qui est maintenant mon mari, je ne savais pas comment l'appeler. Permettez-moi de peindre la scène : nous étions à l'université, en train de manger au restaurant - j'avais 23 ans, il en avait 25 et nous étions ensemble depuis quatre ans - et même si je me sentais totalement en sécurité pour aborder le sujet, je n'ai pas su exactement comment le formuler. Finalement, j'ai laissé échapper mon désir dans une question : « Que penserais-tu du fait que nous restions dans une relation mais que nous voyions aussi d'autres personnes ? »

Sa première réaction a été, heureusement, principalement de la curiosité, car nous avions beaucoup parlé au fil des ans de la question de savoir si nous manquions des expériences qui changent la vie en étant ensemble depuis un si jeune âge. Ma proposition ? de sortir de notre relation sans pour autant renoncer à ce que nous avions ? lui a plu.

Nous avons cependant vite réalisé que nous n'avions en fait aucune idée de ce que nous faisions. Nous savions que nous voulions expérimenter de nouvelles choses sur le plan sexuel, mais personne ne m'avait jamais admis qu'il ou elle était échangiste (un terme que j'ai appris seulement de nombreuses années plus tard), nous n'avions donc pas d'autre choix que de tenter la chose sans mentor.

Maintenant, une dizaine d'années et d'innombrables relations sexuelles en dehors de mon mariage plus tard, je peux dire avec confiance que je suis en mesure de vous aider à naviguer dans le monde de l'échangisme. Si j'avais su dès le premier jour ce que c'était que d'être un « échangiste », j'aurais pu commencer à m'amuser beaucoup plus tôt. Je veux juste que vous ayez autant de rapport sexuel époustouflant que votre emploi du temps et votre envie le permettent. Laissez-moi vous faire gagner du temps. Si vous êtes intéressé par l'échangisme, voici ce que vous devez savoir.

Le sentiment de honte ou de culpabilité la première fois que vous le faites est une chose normale

Il m'a fallu des mois avant de trouver le courage d'essayer quoi que ce soit. Alors que je parcourais l'Europe, j'ai laissé un adorable garçon australien m'embrasser (il n'était pas doué, mais peu importe), puis j'ai passé l'heure suivante à pleurer au téléphone avec mon compagnon, consumée de honte. La monogamie était le seul modèle de relation qui m'ait jamais été montré, et même si embrasser l'Australien me semblait au préalable un désir respectable (et était pleinement consenti par toutes les parties au préalable, y compris mon compagnon), je me suis sentie coupable.

Mon compagnon, comme d'habitude, m'a soutenue et m'a calmée en me rappelant que c'était ce que nous avions décidé de vivre. J'avais peur qu'il change d'avis, qu'il veuille me quitter, un sentiment qui a mis des années à s'estomper. L'idée que la monogamie était la seule approche morale des relations était si profondément ancrée en moi que même son insistance sincère sur le fait que tout allait bien ne pouvait pas me réconforter. Toutefois j'ai fait face à ces sentiments de culpabilité et de honte pendant environ deux ans jusqu'à ce qu'un thérapeute m'aide à les surmonter.


Vous essayerez au début des choses qui ne sont pas forcément votre tasse de thé

Sans une image claire de ce que nous voulions, je nous ai impliqués dans la scène BDSM, car c'était une chose rendue « in » par le succès de Fifty Shades of Grey que j'avais dévoré à plusieurs reprises à cette époque. Parfois, nous deux (mais généralement juste moi) rencontrions des inconnus lors de réunions BDSM et jouions avec des amants et des amis dans des clubs sombres remplis de croix de Saint-André et d'autres accessoires effrayants destinés à provoquer douleur et inconfort. Mais après un an à essayer de naviguer dans la hiérarchie sociale déroutante qui punissait les membres de la scène BDSM pour leur manque d'expérience, j'ai réalisé que les jeux de domination et la soumission à des hommes indignes, qui étaient juste là pour la conquête d'un pouvoir fictif, n'étaient donc pas pour moi.

0 commentaire

Poster un commentaire

OK
VIVEZ La rencontre
Échangiste
Inscrivez-vous
ou connectez-vous
profil
profil
profil
profil
Plus de 30 000
CONNECTÉS
PAR JOUR !
profil
profil
profil