Le blog de Lechangisme.com

Les + Récents
Les + Populaires
Les + Commentés

Dogging et échangisme : « Ma femme et moi fréquentons les aires d'autoroute »

19 Avril 2016 Laisser un commentaire

Le soir, quand l'envie d'aventures refait surface, ma femme et moi partons en quête de dogging et d'échangisme. Pour cela, nous fréquentons les aires d'autoroute, mais aussi certains parcs connus pour être des lieux de rencontres. Ces deux pratiques, qui ne sont pas fondamentalement liées, nous les avons associées avec le désir d'assouvir deux fantasmes qui nous étaient chers : le sexe en public et l'échange de partenaire. Deux pratiques que nous mêlons donc pour des sensations plus osées et plus fortes encore.

Avec l'expérience, on commence à connaître les coins pour faire des câlins sauvages, des câlins sans lendemain, juste du sexe pour le sexe. Cette idée est venue de ma femme, qui ne connaît ni la pudeur, ni le sentiment de honte que certains ressentent lorsqu'ils se retrouvent nus devant d'autres personnes. C'est d'ailleurs sur une plage naturiste que nous avons fait connaissance il y a six ans de cela.

« Ce bon plan dogging et échangisme »

Alors que nous fréquentions les clubs échangistes depuis un bon bout de temps déjà, nous avons fini par nous lasser, sans savoir vraiment comment nous pourrions relancer la machine. Comme nous n'avions pas forcément envie d'expérimenter les pratiques BDSM ou encore les Gang Bang, l'idée de tester le dogging est apparue comme une évidence à ma femme. Nous avons donc recherché sur internet, sur des forums, des endroits réputés pour être des lieux de rencontres échangistes en plein air, à la merci des regards, mais aussi des risques de se faire attraper par les gendarmes. Ce qui rend la chose particulièrement excitante.

La première fois que nous sommes partis à l'aventure pour ce genre de virée nocturne, nous n'avons fait que la reconnaissance des lieux. Comme il était écrit sur ce forum, des couples se retrouvaient sur cette aire d'autoroute dont je tairai le nom pour ne pas griller ce bon plan dogging et échangisme. Cette nuit-là, nous n'avons rien fait, nous avons juste regardé, comme les quelques mateurs qui investissent également les lieux.

Dogging et échangisme :  » une invitation assez explicite dans le milieu du dogging »

Deux semaines plus tard, un soir de semaine, nous avons repris la voiture et nous nous sommes rendus au même endroit. Il y a avait une voiture stationnée dans un coin ombragé. Nous nous sommes rapprochés, un peu tendus, et avons remarqué que la porte était entrouverte, ce qui est une invitation assez explicite dans le milieu du dogging. Un couple était à l'arrière en train de se caresser. Nous avons toqué à la fenêtre et un sourire est apparu. L'homme, la quarantaine bien tassée, nous a conviés, ma femme et moi, à monter dans la voiture. La femme, qui était sensiblement plus jeune (elle devait avoir à peine trente ans), m'a tendu la main que je me suis empressée de baiser des lèvres.

dogging et échangisme

« Elle déboutonna mon pantalon en se touchant les seins »

Nous n'avons pas échangé de paroles plus longtemps. La partie de jambes en l'air qui a alors commencé s'est avérée assez acrobatique ! Ma femme et son amant d'un soir se sont mis à l'avant. Moi-même et la jeune autostoppeuse étions à l'arrière. Elle déboutonna mon pantalon en se touchant les seins, de magnifiques seins, fermes et délicats. Je voulais enfiler un préservatif fruité pour la fellation qu'elle semblait vouloir me faire, mais elle repoussa la capote et se mis à gober profondément mon sexe jusqu'au fond de sa gorge. Je lui ai alors touché les fesses et la chatte qui était toute mouillée. Puis, cette fois-ci, je suis parvenu à enfiler la capote et elle monta sur moi, en position amazone, se touchant avec passion les seins que j'embrassais avec autant de passion. Elle me chevaucha avec la fougue d'une jeune trentenaire, infidèle à son mari qui se faisait ma femme à l'avant.

« La trentenaire inconnue m’ordonna de la prendre par le cul »

L'exhalaison de nos corps en sueur avait formé une bouée épaisse sur les vitres. L'atmosphère était torride, à l'avant comme à l'arrière du véhicule. La trentenaire inconnue m'ordonna de la prendre par le cul. Elle se retourna pour s'asseoir sur moi, écartant les fesses et se doigtant le cul pour se préparer à m'accueillir. J'entendais ma femme qui jouissait de plaisir, mais je restais concentré sur mon plaisir. Ce n'est pas tous les jours qu'une inconnue te fait l'offrande de son cul. Je l'ai donc prise par derrière. Ou plutôt, elle se remuait avec la frénésie d'une nymphomane jamais rassasiée et qui en demande toujours plus. Elle se touchait les seins tout en bougeant son cul de trentenaire, de jeune femme pleine d'engouement, de désir et de passion pour le sexe.

Sans que nous nous en apercevions, un groupe de mateurs s'était posté autour de la voiture. Ils essayaient de distinguer nos corps suant au travers de la vitre embuée. Quand le mec qui baisait ma femme s'en est aperçu, il nous a demandés si nous étions d'accord pour ouvrir les fenêtres. L'excitation était tellement forte que nous avons tous crié « oui !». Il devait y avoir quatre gars qui se masturbaient autour de la voiture devant ce spectacle qui leur était offert.

« Avalant chaque giclée qui lui pénétrait la gorge »

J'étais sur le point de jouir et je ne sais ni comment, ni pourquoi, mais ma partenaire s'en est aperçue et elle s'est retirée pour se mettre à genoux sur la banquette. Dans un geste excité, ardent, elle retira la capote et s'est mise à me sucer avec une telle ardeur que je n'ai pu me retenir de lui jouir dans la bouche. Et contrairement aux expériences que j'avais faites jusqu'ici, elle continua, avalant chaque giclée qui lui pénétrait la gorge. J'étais aux anges et je pouvais enfin me concentrer sur ma femme qui se faisait baiser par l'inconnu, très certainement le copain de ma partenaire assoiffée de sperme. Il demanda à ma femme s'il pouvait lui éjaculer sur le visage, ce à quoi elle répondit « sur les seins, pas ailleurs ». Ma femme se glissa sur le siège conducteur et lui se mit à genoux tout en se branlant au niveau des seins que ma femme lui tendait. Ils furent recouverts de la semence de cet inconnu au sexe imposant. Heureusement que nous avions une serviette dans notre voiture, sinon ma femme aurait dû rentrer à la maison recouverte du sperme d'un amant qu'elle ne reverrait plus jamais.

Cette première aventure fut si forte en émotions et en sensations que nous avons décidé de faire une petite pause avant de recommencer. Le dogging et l'échangisme, voilà bien un truc que je recommande aux couples échangistes qui veulent pimenter encore un peu plus leurs aventures sexuelles !



Commentaires

Aucun commentaire

Répondre
Articles en relation

Soirée libertine mondaine : « Le sucre d'orge
Une nouvelle histoire érotique à lire uniquement sur notre..

Histoire coquine : « Dans la cabine comme deu
En exclusivité sur notre blog libertin : une histoire coqu..

Histoire érotique : « Le désir qui me ravagea
Une histoire érotique qui suinte de désir et de passion ! ..

Histoire libertine : La 1ère soirée libertine
La suite de la 1ère soirée libertine d'Eva. Notre belle et..

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.

Les derniers connectés

picto profil
picto profilXxamoureuxX
picto profil
picto profilChiara
picto profil
picto profilLili76
picto profil
picto profilAirelle
picto profil
picto profilnous73
picto profil
picto profilPicot
picto profil
picto profilCloandco
picto profil
picto profilhetmar
picto profil
picto profilLuckylove
picto profil
picto profilJuletjuli
picto profil
picto profilCplcalin38
picto profil
picto profilElvia2
picto profil
picto profilANGYETFRED
picto profil
picto profiltheozoe
picto profil
picto profilcplechang72
picto profil
picto profilcoconini
picto profil
picto profilOlivsandrine
picto profil
picto profilcompostelle11