Connexion Inscription
Accueil Blog libertin Expérience en club libertin : « Laisse tomber le soutien-gorge »

Le blog de de la rencontre échangiste

illustration

Expérience en club libertin : « Laisse tomber le soutien-gorge »

Poster un commentaire
Proposer un article

Le chauffage de la voiture est à une température agréable, mais je ne peux m'empêcher de trembler sur le siège passager. Ce n'est pas un froid extérieur, non, ce froid vient de l'intérieur. Je tremble d'excitation ou d'appréhension. Je ne peux pas encore faire le tri exactement, peut-être que ce sont les deux. Indécis, je regarde du côté gauche, où Gaëtan est assis derrière le volant. Je regarde à nouveau droit devant moi la route. Certes je me suis laissé convaincre, mais après tout, j'étais un peu curieuse aussi.

Tout a commencé lorsque je suis tombée sur un article dans un magazine féminin qui traitait d'une communauté de personnes appelées les échangistes. Ces personnes se retrouvent dans divers clubs et changent de partenaire pour le plaisir. La seule règle en vigueur est que vous êtes là de votre plein gré et que vous pouvez dire non quand vous n'en avez pas envie.

Après avoir lu cet article, j'ai poursuivi mes recherches et suis tombée sur un reportage parlant d'un club échangiste à la télé. Le gérant du club en parlait comme d'un paradis, il faisait toujours attention à ne pas offenser dans ses déclarations. Au bout d'un moment, j'ai eu le soupçon qu'il voulait probablement rendre la chose acceptable pour les gens comme moi qui n'y connaissaient rien.

Le soir j'en ai parlé à mon compagnon, d'autant que j'avais le soupçon qu'il aimerait bien aller dans un club. Il avait les yeux qui brillaient malicieusement. C'était clair qu'il était intéressé. Et moi aussi, je l'avoue. Nous avons approfondi la conversation et j'ai exprimé mes pensées, même si j'étais un peu hésitante de le faire avec plusieurs hommes en même temps ou l'un après l'autre. Les yeux de Gaëtan s'illuminèrent encore plus quand il entendit cela. Il me dit alors que le simple fait d'y penser le rendait tout fou. Il voulait me regarder, moi, un objet consentant, obsédé par la bite. Sa franchise m'a un peu choqué au début, mais quelques secondes plus tard, j'ai dû admettre que je partageais ses pensées.

Mais est-ce que ce genre d'expérience pouvait compromettre la relation ? C'était la question qui me préoccupait le plus. On en a parlé pendant des heures. Si nous voulions réellement le faire de cette façon, il fallait que notre relation soit suffisamment mûre pour cela. Puis nous nous sommes demandé dans quel club nous devrions aller. Il ne fallait pas que ce soit trop près, on ne voulait surtout pas y rencontrer des connaissances, mais il fallait aussi qu'il soit assez grand pour que notre anonymat soit préservé. Alors un jour, nous avons décidé d'aller dans un club à deux heures de route, avec l'intention, si cela ne nous plaisait pas, de rentrer immédiatement chez nous et de continuer comme si de rien n'était.

Maintenant que nous sommes en route pour le club échangiste, mes doutes habituels ont resurgi. Peut-être serait-il préférable de rebrousser chemin et d'oublier toute cette histoire.



Le club échangiste était dans une villa

Je veux lui faire part de mes doutes, mais je ne le fait pas fait parce que je pense qu'il faut essayer pour en avoir le coeur net. Les risques font partie du jeu. Après une bonne heure de route, nous arrivons enfin à destination et garons notre voiture dans un parking à proximité. A la porte d'entrée d'une grande villa peinte en blanc au milieu de la ville, qui se trouvait dans un grand jardin, je ressens à nouveau des doutes, mais encore plus violemment que dans la voiture. J'attrape instinctivement le bras de Gaëtan. Puis-je lui dire qu'il faut repartir, que ce n'est finalement pas une si bonne idée ? Mais je n'arrive qu'à sourire.

Nous sonnons à la porte, suite à quoi un jeune homme nous accueille en costume deux pièces. Il s'échappe de la musique et un brouhaha de voix. Nous ne sommes pas les premiers invités. Comme il s'agit d'un club où la majorité des visiteurs sont des hommes, nous sommes bien sûr les bienvenus en tant que couple. Nous n'avons donc pas à payer de droit d'entrée. L'accueil est très amical. Un autre employé du club nous montre où nous pouvions nous changer. Nous changer ? Cela ne m'avait jusque-là pas traversé l'esprit. Je me sens un peu honteuse car je ne porte pas de lingerie sexy. Ce que je dis immédiatement à Gaëtan. Il me sourit et me chuchote quelque chose à l'oreille.

Sa suggestion semble audacieuse mais je suis prête à l'accepter. Après tout, il m'avait promis qu'il resterait près de moi tout le temps ce soir pour que rien ne m'arrive, pour que je puisse découvrir l'expérience à mon rythme. J'enlève donc mon jean et mon pull, laisse tomber le soutien-gorge mais garde ma culotte noire transparente, le genre que je porte le week-end. Je me retourne et regarde dans le miroir. C'est probablement l'incertitude qui me fait rire. Est-ce ainsi que je dois me montrer à tous ces gens qui me semblent enjoués et d'humeur festive ?

0 commentaire

Poster un commentaire

OK
Nous respectons votre vie privée

Nous utilisons les cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur nos sites.
Nous veillons à obtenir votre consentement quant à l’usage de vos données et nous nous engageons à les respecter.

Pour plus d’infos sur vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.