Le blog de Lechangisme.com

Les + Récents
Les + Populaires
Les + Commentés

Histoire de libertinage : « J'étais débordante de désirs »

06 Janvier 2017 Laisser un commentaire

Quand mon ami m’a dit qu’il avait repéré un blog libertin où les lecteurs peuvent publier leurs écrits érotiques, je me suis dit : pourquoi pas moi ? Alors j’ai pris la plume pour raconter ma dernière escapade.

Avant toute chose, je tiens à préciser d’emblée que par « mon ami », j’entends mon colocataire-et-plus-si-affinité. En gros, il s’agit de l’homme avec qui je baise de temps à autre quand je n’ai rien à me mettre sous la dent et qu’il a envie de se taper une femme, plutôt pas mal, si je peux me permettre la vantardise avec vous. Et même si nous faisons mine d’être en couple lorsque nous sommes en société — comprenez chez ses amis, lors de repas d’affaires ou d’un gala mondain (oui, mon ami est un homme de la mondanité) — nous avons chacun nos petits secrets et nos désirs…

Vous voyez, mon ami — comment vous dire ? Voilà, j’ai trouvé la formule ! Il mange tout dans la choucroute ! Bon, vous avez compris, il est de la jaquette et moi je suis son alibi. En contrepartie, j’ai ma chambre dans son grand appartement luxueux situé au cœur de la ville lumière. Un appartement qui se transforme chaque semaine en haut lieu du libertinage parisien. Enfin, un lieu secret où seuls les initiés ont leur ticket d’entrée. Et en tant que colocataire et épouse aimante, je possède ma carte d’accès VIP. Bref, j’arrête de tourner autour du pot. Je suppose que vous avez envie de lire des anecdotes de ma seconde vie, de ma vie libertine. En voici une…

Chez nous, les soirées ont toujours lieu en semaine. Disons que nous avons l’amabilité de ne pas concurrencer les clubs libertins de la capitale le week-end. Je sais, nous sommes grands seigneurs ! Jeudi dernier, mon ami avait convié un lot de beaux gosses, bien sapés et bien gaulés. Et j’avais flairé le bon coup. Parmi les douze athlètes, neuf étaient homosexuels convaincus et fiers de l’être. Les trois autres, disons qu’ils étaient plus ouverts. Ce qui n’était pas pour me gêner.

libertinage

Histoire de libertinage : « La magie du désir était en action »

Lorsqu’ils sont arrivés, j’ai senti que certains me regardaient bizarrement : « que fait-elle là, la gourde ? » ont-ils certainement pensé. Mais dans les yeux de trois d’entre eux, j’avais pu lire si ce n’est de l’intérêt, sinon de la curiosité. Ils se sont sûrement dit que je leur offrirais de la variété. Et ils n’avaient pas torts, car j’étais débordante de désirs en tout genre ce soir-là !

J’avais envie de nouveautés et l’idée de séduire des mâles normalement attirés par la virilité m’a transcendée. Oui, j’étais en transe, car j’avais enfin un challenge à la hauteur de mes ambitions. Je me suis absentée pendant une petite heure. D’abord pour me préparer. Ensuite pour me faire désirer. Et je dois dire que ma tactique a marché comme je l’avais imaginé.

En revenant de ma chambre (qui possède sa proche salle de bain avec jacuzzi, soit dit en passant), j’étais métamorphosée. Du haut de mes talons, je pouvais déjà remarquer que les regards qui m’enveloppaient avaient changé. La magie du désir était en action. Il faut dire que, avec de telles jambes, fines et élancées, avec un fessier si rebondi, des hanches et une paire de seins si bien dessinées, même le plus gay des homosexuels serait obligé de s’incliner. Je sais, j’ai de la chance. Quoi ? Je suis arrogante ? Vous m’avez cernée, petits coquins…

Glissée dans ma robe moulante et transparente par endroits, je me suis accoudée contre la porte d’entrée du salon où étaient les hommes, passant ma langue sur mes lèvres écarlates et humides. Alors que certains continuaient leur conversation et que d’autres étaient déjà passés à l’étape supérieure, j’ai distingué des étincelles dans les yeux de mes trois princes charmants. D’un signe de l’index, je les attirés vers moi. Envoûtés comme par le chant des sirènes, ils ont tous les trois plongés dans mon piège.

Ils m’ont suivi jusque dans ma chambre où j’avais déjà préparé le jacuzzi. Je me suis déshabillée sensuellement, ne les lâchant pas une seule seconde du regard. Puis, à la façon de Cléopâtre, je suis entrée élégamment dans le jacuzzi, jetant un regard torride derrière mon épaule. Les trois n’ont pas tardé à me rejoindre, le sexe déjà dur et les muscles saillants. Mes mains se sont baladées sous l’eau. Et à ma grande stupéfaction, ces grands hommes beaux et forts étaient chatouilleux ! Qui l’aurait cru ? Qu’à cela ne tienne, j’ai pris mon plaisir à les exciter, me laissant également taquiner par occasion…

Après quelques caresses sous l’eau, je les ai conviés à me suivre dans mon grand lit. Ce fut mon premier gang-bang où les hommes se sont également amusés entre eux. Mais ne vous inquiétez pas, je me suis bien occupée d’eux, et vice versa. J’ai profité de ce moment pour tester de nouvelles positions, de nouvelles pratiques qui n’ont pas été pour me déplaire. Je vous laisse vous imaginer, mes chéris…



Commentaires

Aucun commentaire

Répondre
Articles en relation

Voyeurisme : Rencontre avec un voyeur
Mathieu est un jeune qui pratique le voyeurisme. Il a voul..

Top 5 des positions sexuelles préférées des f
A votre avis, quelle est la position préférée des français..

Rêves érotiques : Que signifient-ils ?
On s'essaye ici à l'interprétation des rêves érotiques. N'..

Réussir un strip-tease : Les conseils d'Emman
Réussir un strip-tease : les conseils d'une strip-teaseuse..

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.