Le blog de Lechangisme.com

Les + Récents
Les + Populaires
Les + Commentés

Interview libertine : « Le polyamour n'est pas un adultère »

08 Novembre 2016 3 commentaires

Estelle, libertine dans l’âme, fougueuse et aventurière, est une jeune libertine qui vit en concubinage avec deux hommes. Plutôt expérimentée pour son âge (23 ans), elle estime pourtant qu’il lui reste un long chemin à parcourir pour se découvrir. Aujourd’hui, elle a accepté de se livrer pour notre blog libertin. Morceaux choisis.

Interview libertine : « Le polyamour n?est pas un adultère »

Estelle, peux-tu te présenter aux lecteurs et lectrices de notre blog libertin ?

Je m’appelle Estelle, j’ai vingt-trois ans et je suis actuellement en licence de Design à Strasbourg. Ça, c’est pour le côté CV, le côté convenable. Car je ne suis pas uniquement cette petite étudiante bobo qui aime l’art et qui refait le monde sur les terrasses de café.

Mes amis me considèrent comme une bête sociale, comme une fille qui n’a jamais froid aux yeux et qui est toujours prête à se lancer à l’assaut de nouveaux défis. Et même si mes amis ont beau se dire eux ouverts d’esprit, ils me trouvent un peu folle. Dans mon entourage, personne ne comprend que je puisse vivre en concubinage avec deux hommes et que dans le même temps je puisse enchaîner les conquêtes. Mais je ne leur en veux pas. Dans la tête de beaucoup de gens, la relation libre est synonyme de déprave, la libertine n’est qu’une dévergondée, pour ne pas dire une pute, une salope. Et je pèse mes mots.

J’aimerais donc leur dire que le polyamour n’est pas un adultère, ni un comportement tribal. Le polyamour, c’est seulement une façon différente d’envisager les relations amoureuses et la sexualité. Pourquoi serions-nous tous obligés de nous marier à une personne de sexe opposée, de même religion ou de même opinion politique ? Pourquoi serions-nous tous contraints de nous jurer amour et fidélité pour l’éternité à l’église ? L’amour n’a ni règle, ni loi, ni pasteur, ni moralisateur, ni législateur. L’amour est une chose personnelle et collective à la fois, une chose qui ne s’explique pas, qui n’a pas de définition figée.

Peux-tu nous en dire plus sur ce ménage à trois et sur ses « conquêtes » dont tu nous as parlées à l’instant ?

Il y a deux ans, je suis tombée sous le charme d’un beau barman. Un homme insaisissable. Un homme libre. A l’époque, j’ai tout entrepris pour essayer de le saisir. Mais ce n’est qu’après avoir compris que les oiseaux ne sont pas faits pour la cage, que je suis parvenue à l’approcher, puis à bâtir une relation avec lui. Aujourd’hui, nous vivons sous le même toit, avec l’autre homme de ma vie, que j’ai rencontré par son intermédiaire. Nous avons de l’affection les uns pour les autres, mais nous refusons l’exclusivité amoureuse et sexuelle. Je ne suis pas à eux, et eux ne sont pas à moi. C’est pourquoi chacun d’entre nous voit d’autres personnes, les « conquêtes » dont je t’ai parlées. Mais, car il y a un mais, nous faisons en sorte de toujours être là pour l’autre quand il en a besoin. Pour l’anecdote, j’étais la semaine dernière chez un de mes amants du moment quand mon portable a sonné. C’était Jonas (le beau barman). Il était triste et avait besoin de réconfort. Eh bien, je me suis rhabillée et je l’ai rejoint. Les coups d’un soir peuvent attendre, pas les amis.

Aurait-il fait de même pour toi ?

Oui, ça lui est déjà arrivé. Mais ce n’est pas le problème. Il pourrait très bien ne pas faire de même, je ne lui en voudrais pas. Je te l’ai dit, nous rejetons l’exclusivité. Chacun est libre d’agir comme il l’entend.

Entre toutes vos conquêtes, comment faites-vous pour trouver du temps les uns pour les autres ?

J’ai dû rater un épisode. Tu sais, on ne voit pas tous les jours d’autres personnes ! Et puis de toute façon, on vit sous le même toit, donc on finit forcément par se croiser à un moment ou un autre. Et comme je t’ai dit, on est toujours là pour l’autre.

Avez-vous régulièrement des relations sexuelles tous les trois ou bien est-ce que tu jongles entre les deux ?

Il peut nous arriver de nous retrouver tous les trois au lit, mais ce n’est pas quelque chose de réglé, d’automatisé, si j’ose dire. Chacun à sa chambre, chacun garde sa sphère intime. Ce que j’aime dans cette relation triangulaire, c’est qu’on n’a pas forcément besoin de se dire les choses : elles arrivent d’elles-mêmes, ou pas.

Te considères-tu en couple ?

Alors là pas du tout ! Au mieux, en « trouple » puisqu’il paraît que c’est comme ça qu’on dit. Non, je suis en couple avec personne. Je suis libertine, c’est-à-dire libre et responsable de mes actes.

Et la jalousie dans tout ça ?

C’est un sentiment qui m’est parfaitement étranger. Je n’ai aucune idée de ce que peut ressentir une personne envieuse ou jalouse. J’imagine que ce n’est pas un sentiment très agréable.

Pour conclure, peux-tu nous dire quels sont tes projets de vie ?

J’ai l’ambition de monter ma boîte, en toute indépendance. Mais je préfère garder mes idées pour moi... A part ça, je pense qu’il me reste tout plein de choses à découvrir. Des choses qui ne se projettent pas forcément. Des choses qui viendront si elles doivent venir. Jusqu’à présent, je me sens épanouie dans la vie que je mène. Mais qui sait, peut-être qu’un jour je voudrais me stabiliser, fonder une famille. Mais ce n’est pas encore le cas.  



Commentaires

meline27 25 Janvier 2017

Estelle, une belle coquine mais avant tout une ouverture d'esprit incroyable, pas de jalousie, pas envieuse et, surtout une bien belle manière de vivre une sexualité débridée / partagée. Elle est un exemple de ce que veut dire le partage, sans être possessive ni exclusive, bravo à toi, c'est génial. Te souhaitons de vivre pleinement ces aventures.

Alin 18 Janvier 2017

Oui

coukou68 17 Janvier 2017

Je comprends dans parfaitement ce que ressent estelle. J'ai le même état d'esprit.

Répondre
Articles en relation

Première soirée swinger : « Nous faire évolue
« La nuit précédant la soirée, nous avons discuté des règl..

Histoire pornographique : « Glisse mes doigts
On ne peut pas dire qu'elle a la langue dans sa poche ! Vo..

Histoire torride : « Elle m'a attaché les mai
Il y en a qui ont plus de chances que d'autres? Voici une ..

Histoire érotique de glory hole : « Deux pass
Un récit super hot d'une femme qui raconte sa première exp..

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.

Les derniers connectés

picto profil
picto profilNicojulie57
picto profil
picto profilTitine69
picto profil
picto profilLuckylove
picto profil
picto profilJeunecouple34
picto profil
picto profilJennyhoot
picto profil
picto profilCyteen
picto profil
picto profilCouplepournana
picto profil
picto profildype76
picto profil
picto profilNicocam
picto profil
picto profilbambo52
picto profil
picto profilCouple21851
picto profil
picto profilMetC81
picto profil
picto profilnouveaute37
picto profil
picto profilDecouverte575
picto profil
picto profilLordSenatore
picto profil
picto profilDanval78
picto profil
picto profilMondeamoi
picto profil
picto profilOlivirg