Le blog de Lechangisme.com

Les + Récents
Les + Populaires
Les + Commentés

Jeu de rôle BDSM : « Pas de branlette pour les prochaines semaines, compris ? »

J'étais abasourdi par Katie, par son langage cru, par le message qu'elle véhiculé, par son insolence, par toute la situation. Mais je continuai de lui masser les pieds.

« C'est ce que tu veux, n'est-ce pas ? »

Elle me manipulait sans honte et pourtant j'ai répondu avec soumission.

« Ce sera mon cadeau pour vous deux. Marc, je t'aime bien. Vraiment. Et tu sais toute l'amitié que j'éprouve pour Sabrina. Je veux vous offrir quelque chose à tous les deux en faisant d'elle la maîtresse de votre mariage. »

Même si je trouvais la proposition excitante, j'avais la gorge nouée.

  «Je vois que l'idée te plaît. Voici comment nous allons commencer. Est-ce qu'il a quelque chose qu'elle veut te faire faire depuis longtemps mais que tu n'as pas accepté ? Peut-être un petit projet dans la maison ? »

« Eh bien » ai-je dit en lui frottant toujours les pieds, « elle veut que je transporte cet appareil de musculation cassé au sous-sol, puis que je nettoie tout le sous-sol. »

« Nous ne commencerons pas par cela, mais ce sera parfait pour aller de l'avant. La première chose que nous allons faire est de ranger mon garage. J'ai quelques cartons que tu apporteras ici et que tu mettras dans l'entrée pour que Sabrina ne puisse pas les manquer. Je vais lui dire à son retour à la maison que j'ai vraiment besoin d'aide pour les déplacer et que j'aimerais qu'elle te demande de le faire. »

 « Et je le ferai », ai-je deviné à voix haute.

« Non, s'il te plaît, reste tranquille. Tu dois écouter et obéir, pas penser. Tu ne le feras pas. En fait, chaque fois qu'elle le demandera, tu inventeras une excuse pour ne pas le faire. Compris ? »

C'était un procédé étrange, mais elle devait avoir de l'expérience dans ce domaine, alors j'ai fait oui de la tête.

« Nous avons terminé. Remets mes chaussures. » J'ai remis ses sandales sur ses pieds et alors que je me relevais, elle a dit avec autorité :

« Non, restez à genoux. »

Elle s'est levée et avec un geste de l'index elle a ajouté : « Pas de branlette pour les prochaines semaines, compris ? » Elle a tiré mon visage contre l'entrejambe de son jean.

« Si je découvre que tu te branles, je vais te ruiner. Compris ? Et ne commence pas à avoir des relations sexuelles avec Sabrina sans mon accord. Pour le moment, je contrôlerai tes orgasmes, compris ? »

J'ai baissé la tête.

« Va-t'en chercher les trois grosses boîtes à l'arrière de mon hangar de stockage. Ce ne sont que mes vêtements d'hiver. C'est la clé carrée en argent sur mon porte-clés. »


Domination féminine : « les hommes semblent être plus heureux quand ils sont sous la poigne d'une femme »

Lorsque Sabrina est arrivée à la maison ce soir-là, les cartons attendaient près de la porte. Tout s'est déroulé comme prévu. Katie a demandé avec désinvolture à Sabrina si elle pouvait obtenir mon aide pour amener les boîtes dans sa chambre. « Ils sont trop lourds pour moi et je suis gênée de demander des services à Marc », lui a-t-elle dit. Comme prévu, ma femme m'a alors demandé de déplacer les cartons.

J'ai promis que je le ferai mais pas ce soir. Sûrement demain dans la journée. Sabrina était un peu gênée, alors elle a insisté mais je suis resté ferme. Le troisième soir, Sabrina commençait à s'impatienter, mais je suis resté fidèle à mon rôle.

« Je les monterai demain, chérie. Laisse-moi juste me détendre ce soir. Elle était prête à les déplacer elle-même, mais je l'ai suppliée de me donner un autre jour.

Quand Sabrina est rentrée du travail le lendemain, elle s'est lâchée sur moi. Devant Katie, elle m'a allumé pour avoir tergiversé. Ne voulant pas rompre ma promesse faite à Katie, j'ai répondu en m'éloignant simplement. Je suis sorti, monté dans ma voiture et parti avec une fausse colère.

« Sabrina » dit Katie à mon retour avec douceur, « je suis désolée. J'aurais dû simplement ouvrir les boîtes et déplacer les vêtements à l'étage par lots plus petits. Je n'aurais jamais dû déranger Marc en te demandant son aide.

« Ne sois pas ridicule, il a promis à plusieurs reprises de le faire. Il est juste paresseux. »

Katie baissa les yeux, remua les pieds et leva finalement la tête pour établir un contact visuel avec Sabrina.

« Ce ne sont pas mes affaires. J'aimerais partager quelque chose avec toi. C'est un petit jeu auquel David et moi avions l'habitude de jouer. »

« Que veux-tu dire ? »

« Eh bien, c'est juste que je pense que les hommes semblent être plus heureux quand ils sont sous la poigne d'une femme. Je sais que David l'était. Peut-être que c'est quelque chose qui fonctionnera avec Marc. »

La suite la semaine prochaine. 



Commentaires

Aucun commentaire

Répondre
Articles en relation

Domination féminine : « J'attends que tu m'ob
La domination de Sabrina sur Marc prend une tournure de pl..

Femdom : « Je tombai à genoux et l'aidai à en
Sabrina semble apprécier son nouveau rôle de Femdom ainsi ..

Cocufiage et domination : « Sans me regarder
L'ambiance de cocufiage et de domination s'installe peu pl..

Le jeu du cocu : « Elle me fit alors une dema
L'emprise de Katie sur leur couple se concrétise. Sabrina ..

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.

Les derniers connectés

picto profil
picto profilDavidstephie
picto profil
picto profilloveetsex
picto profil
picto profilPoisonivy
picto profil
picto profilCpl0503
picto profil
picto profilSanceri
picto profil
picto profilzaizai
picto profil
picto profilnounours42
picto profil
picto profilCoeurmixe69
picto profil
picto profilKmelonet
picto profil
picto profilLiber45
picto profil
picto profilFabettinou
picto profil
picto profilCpleSex21
picto profil
picto profilLulududu
picto profil
picto profilBenas
picto profil
picto profilItazura
picto profil
picto profilFRUITROUGE
picto profil
picto profilChriaureli
picto profil
picto profilJilMa95