Le blog de Lechangisme.com

Les + Récents
Les + Populaires
Les + Commentés

Le polyamour est-il un libertinage ?

03 Aout 2017 2 commentaires

Souvent associé à l’échangisme, au libertinage, à l’amour libre, voire, de façon extrapolée, à la polygamie, le polyamour existe indépendamment de toutes ces notions connexes. Pour entrer en douceur dans cette thématique complexe, on peut définir a priori le polyamour comme une orientation romantique qui se base sur la possibilité d’assumer le fait d’aimer plusieurs personnes à la fois.

En effet, si l’on regarde de plus près l’étymologie du mot, on constate qu’il se compose de deux termes : « poly », préfixe grec signifiant « plusieurs » et « amour », terme d’origine latine désignant un sentiment d’affection et d’attachement pour quelqu’un ou quelque chose. Dans cette première définition, certes sommaire mais qui va à l’essentiel, n’apparaît pas, pour l’instant, la moindre trace de sexualité. Il y a une raison à cela : bien qu’elle y prenne une place très importante, la sexualité ne se trouve pas au cœur du polyamour.

Alors, afin de traiter le sujet le plus objectivement possible et d’en aborder les différentes facettes, nous considérerons le polyamour sous plusieurs angles. A la fois critique de la monogamie et rejet de la polygamie, le polyamour se distingue, dans un second temps, de l’amour libre et, d’une certaine façon, du libertinage.
 

Le polyamour : La monogamie remise en cause et rejet de la polygamie

Dans la culture occidentale, imprégnée de longs siècles de christianisme, la monogamie a régi et continue de régir les relations amoureuses dans leur grande majorité. Le mariage et, dans une moindre mesure, le pacse constituent les deux héritages de cette culture chrétienne monogame. Or, si la France se revendique de la laïcité, cet héritage chrétien reste profondément ancré dans les mœurs. Des mœurs que le polyamour remet justement en cause. En ce sens, la notion de polyamour se rapproche de celle du libertinage, qui refuse, elle aussi, la morale conventionnelle. Cependant, si ces deux concepts refusent le cadre sociétal convenu, ce n’est pas exactement pour les mêmes raisons. Mais nous y reviendrons un peu plus tard.

Bien qu’il rejette la monogamie comme principe de vie, le polyamour n’équivaut pas ipso facto à la polygamie, bien au contraire. D’ailleurs, le droit français est explicite quant à la polygamie, puisqu’il l’interdit formellement. Tandis que, dans le même temps, aucune législation n’encadre la notion de polyamour. Bien évidemment, la différence entre les deux notions va bien au-delà du droit et de la légalité. Sans faire de mauvais jeu de mots, cette différence est fondamentale. Celle-ci réside dans la réciprocité et l’honnêteté. Dans la polygamie, qui se vit généralement tel que l’homme est en droit d’avoir plusieurs épouses tandis que l’inverse n’est pas permis, il est surtout question de contrat de mariage et de droits et l’amour est souvent, mais  pas tout le temps, relayée au second plan. Or, de façon complètement antinomique, le polyamour repose sur les sentiments amoureux des personnes et n’est régi par aucun contrat ni aucune loi.

Le polyamour et le libertinage : Deux notions connexes mais différentes

A première vue, le polyamour et le libertinage semblent être synonymes. Mais si les deux font bon ménage, ils n’en demeurent pas moins différents. Pour un couple libertin, qui pratique ce qu’on appelle généralement l’amour libre, le libertinage représente un « espace de liberté » où il est possible de réaliser ses fantasmes sexuels en dehors du cadre du couple. Dans l’échangisme, par exemple, qui est une des nombreuses formes du libertinage, deux couples s’échangent leur partenaire respectif et chacun retrouve son conjoint ou sa conjointe après coup. Dans le polyamour, au contraire, il est avant tout question d’échanger des sentiments avec pour plusieurs personnes. La sexualité, même si elle est partie prenante, n’entre alors pas nécessairement en ligne de compte. Mais avouons tout de même que la sexualité joue un rôle très important et c’est notamment pour cela que l’infidélité n’a pas de raison d’être dans le polyamour. Autrement dit, la fidélité, comme on l’entend dans le sens commun, perd son sens.    

Bien entendu, il ne s’agit pas de définir ici une loi générale définissant les critères à remplir pour être considéré comme un vrai polyamoureux ou une vraie polyamoureuse. En fait, il est ici question d’insister sur l’aspect romantique, sentimental et émotionnel du polyamour. Et pour être encore juste dans notre propos, il convient de préciser qu’il n’y a pas une mais une multitude de formes de polyamour et de façon de le vivre. Dans certains cas, trois personnes, ou plus, ont des sentiments amoureux « égaux » les uns envers les autres. Dans d’autres situations, une personne en aimera deux, voire plus, simultanément et sans que ces personnes n’aient forcément quelque rapport que ce soit les uns avec les autres. Et puis, il y a aussi des polyamoureux qui érigent une hiérarchie dans leurs relations amoureuses et d’autres qui, à trois ou à quatre, s’engagent à respecter une exclusivité sexuelle au sein du groupe qu’ils composent.

Quels sont donc les principes fondamentaux du polyamour ?

Pour résumer, le polyamour, bien que situé en dehors de toute considération légale, est régi par des principes fondamentaux. Que ce soit l’égalité des rapports mutuels, la réciprocité, la négation de la possessivité et de l’exclusivité amoureuse et sexuelle, ou l’honnêteté, le polyamour met avant tout l’accent sur la liberté de chacun et de chacune à vivre ses sentiments et sa sexualité comme il l’entend, cela dans le respect des autres.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à lire ou à relire cette interview libertine dans laquelle il est question, entre autre, du polyamour. 



Commentaires

partage69 12 Septembre 2017

couplebihsoumis si on se revoyait?

cplbihsoumis 03 Septembre 2017

tres bonne analyse oui on peut aimer plusieurs personnes , ,c'est etre une femme et un homme libres

Répondre
Articles en relation

Témoignage premier rencard libertin : « Son s
Un témoignage érotique et profondément sensuel d'une premi..

Candaulisme lesbien : « Chacune garde la poss
Superbe interview avec un couple de lesbiennes. Merci à Ju..

Erosphère 2018 : Festival érotique participat
Présentation d'Erosphère 2018, festival érotique participa..

Coup d'un soir : « Une trentenaire qui a le f
Une « trentenaire qui a le feu au cul », c'est elle-même q..

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.

Les derniers connectés

picto profil
picto profiltif3869
picto profil
picto profilSexsexandsex
picto profil
picto profilCommerce
picto profil
picto profilScar57000
picto profil
picto profilAirelle
picto profil
picto profilCouple78exp
picto profil
picto profilduocurieux
picto profil
picto profilbettynouche
picto profil
picto profilnathetpapillon
picto profil
picto profilSandN
picto profil
picto profilCouplenovice35
picto profil
picto profilcago5338
picto profil
picto profilstephsophie
picto profil
picto profilSopchaussette
picto profil
picto profilCouplnovice
picto profil
picto profilLealove
picto profil
picto profilEmiliecoquine
picto profil
picto profilCouplebi68