Connexion Inscription
Accueil Blog libertin Mon salon est devenu un lieu de rencontre candauliste !

Le blog de de la rencontre échangiste

illustration

Mon salon est devenu un lieu de rencontre candauliste !

Poster un commentaire
Proposer un article

Je suis d'habitude très pudique. J'accorde une grande importance à la vie intime de couple et c'est ce que je vis avec Sébastien depuis 3 ans. Un jour, c'était le grand déclic ! Mon partenaire a compris que je pourrais m'intéresser au candaulisme. On a en effet regardé des films pornos et je voulais visionner des vidéos où les acteurs n'hésitent pas à partager leurs partenaires avec d'autres hommes. Au moment de regarder sa femme se faire pénétrer par un autre, le mari se masturbait doucement sur le canapé. Et moi, je trouvais la scène excitante !

J'étais tout à coup devenue une affamée de sexe. Sébastien ne serait pas contre l'idée d'organiser et de tester une rencontre candauliste, ça je le savais. Il m'a fallu sélectionner une personne dans un groupe privé. Le projet a donc vu le jour, dans mon propre salon. Petite précision : moi, je voulais être celle qui observe ! On a donc invité une jolie blonde très grande pour tenir compagnie à Sébastien. Bien qu'intrigué, il avait vite joué le jeu et commençait à chevaucher la jeune femme. Mon homme baise une autre sous mes yeux, et c'était trop excitant.



Mon Sébastien il assure et c'est lors d'une rencontre candauliste que je le découvre !

Je suis candauliste et c'est la première fois que j'ose l'admettre. Sébastien s'est toujours montré sensuel avec moi et j'ai toujours aimé sa façon de me faire l'amour. Et puis, j'ai découvert une autre facette de lui au moment où il pénètre la blonde en la mettant les jambes écartées sur le canapé. Il gémissait en synchro avec les petits cris de la femme. Je ne pouvais m'empêcher de me caresser le vagin en les regardant se combler de plaisir. J'avais envie de lui, mais je ne voulais pas gâcher l'excitation de le voir si heureux sexuellement. Il a un corps musclé qui ne cachait pas la force de ses coups quand son pénis s'enfonce dans le trou. En tout cas, je savais quelle sensation ça fait et j'imaginais ce qu'éprouvait la jeune femme à cet instant. Il savait que j'étais quelque part dans la maison, mais il a fait comme s'il jouait dans un film porno, prenant le rôle de Rocco Siffredi.

De mon côté, l'observation de la scène depuis une bonne distance me suffisait amplement pour me masturber. J'avais toujours dans mon tiroir mon sextoy préféré, un gode qui pouvait satisfaire mes petites envies. J'avais également réservé un lubrifiant parfum fraise pour me faire chambouler de plaisir et me faire oublier que je me fais pénétrer par du silicone. J'ai donc cessé d'observer Sébastien et sa nouvelle partenaire de sexe et je me suis mise en plein confort sur le lit. J'ai effectué des va-et-vient avec le sextoy et j'appréciais que ça se déroule aussi subtilement. Je ne sentais aucunement la solitude ni la trahison et je ne voyais pas la relation sexuelle de Sébastien comme un acte d'infidélité. Après tout, c'est moi qui l'avais organisé !

0 commentaire

Poster un commentaire

OK
Nous respectons votre vie privée

Nous utilisons les cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur nos sites.
Nous veillons à obtenir votre consentement quant à l’usage de vos données et nous nous engageons à les respecter.

Pour plus d’infos sur vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.