Connexion Inscription
Accueil Blog libertin Mon orgie en club échangiste : « Je la laisse disparaître dans ma bouche »

Le blog de de la rencontre échangiste

illustration

Mon orgie en club échangiste : « Je la laisse disparaître dans ma bouche »

Poster un commentaire
Proposer un article

La fille se tourne maintenant sur le dos, et pour la première fois je vois non seulement ses jolis petits seins, mais aussi son partenaire, qui est également allongé à côté d'elle, nu et avec sa lance levée. C'est un beau mec, bien formé. J'inspire une grande bouffée d'air. C'est le moment où une main touche enfin mon point le plus sensible. Je me sens immédiatement me mouiller à nouveau.

Je pose ma tête sur la poitrine de la fille à côté de moi et commence à passer doucement ma langue sur ses tétons. Je dois me contrôler, j'ai tellement chaud maintenant. Son partenaire se lève et s'agenouille maintenant sur son visage et me tend sa lance. Je la laisse disparaître dans ma bouche, et réapparaître, puis disparaître encore. Pendant ce temps quelqu'un baisse ma culotte. Je suis allongée complètement nue. Je me tortille et atterris automatiquement sur le ventre. Gaëtan s'est assis devant moi. Ma bouche s'ouvre encore plus pour le laisser plonger aussi dans ma gorge. J'ai maintenant deux bites en bouche. Mes mains restent sur les seins de la fille, les caressant, heurtant parfois involontairement le balancement des cuisses poilues de son partenaire, dont elle s'occupe comme une gloutonne.

Ma main erre dans sa vallée et se perd dans son épais buisson, cherche la porte, la trouve et s'y plonge. C'est très étroit, ça doit être un plaisir pour un homme d'y disparaître avec son équipement. Elle arque le haut de son corps, respirant fortement. Des mains glissent dans mon dos, sur mes fesses. Un doigt trouve l'ouverture et me pénètre avec exigence. Je n'en peux plus. J'ai besoin de plus d'un doigt !



Soirée échangiste en mode orgie

Je ne regarde pas du tout autour de moi, je ne sais même pas qui est sur moi, qui me touche. J'apprécie le mystère. J'entends un froissement de papier, puis un tiraillement, une traction et un léger pop, un bruit étouffé de gémissement. Que s'est-il passé ? L'instant d'après, je sens une pointe recouverte de latex à ma porte. Je ne peux pas attendre, alors je pousse mon bassin vers le haut. Il me pénètre. Peu importe qui c'est, je m'en fiche, je veux de la bite. La bite du latino dans ma bouche me donne le vertige. Il pousse sauvagement, encore et encore, dedans et dehors. Je sens alors une charge chaude se déverser dans ma gorge. Avec mon bassin qui oscillait follement, je signalais à quiconque voulait me baiser que j'étais chaude.

La lance suivante m'empale avec fermeté. Je ne pensais pas être aussi chaude. Je suis en transe. Quand j'ouvre les yeux, je vois Gaëtan ! Il est avec une autre femme ! Pleine de ferveur, je cris mon désir pour qu'il soit entendu dans les pièces du bas. Le garçon derrière moi ne me laisse aucun répit. La fille en face semble aussi prendre plaisir. Simultanément nous jouissons à pleine gorge en duo. Je l'embrasse avec la langue. Le garçon derrière moi se décharge dans ma chatte écartée.

Un nouveau mec me pénètre sans pitié. Je le laisse faire. Je ne peux tout simplement pas m'arrêter et je continue jusqu'à ce qu'il n'y ait plus personne pour me satisfaire. Gaëtan, qui vient de finir de satisfaire sa partenaire, se précipite vers moi, il lâche un torrent de sperme dans ma gorge que j'avale avec gourmandise. Après cette baise intense, nous restons tous les trois allongés l'un à côté de l'autre pendant un bon moment, mes autres amants se sont déjà enfuis.

Fantasme de club échangiste

À un moment donné, quelqu'un me demande si jeux retourner au bar. Je me laisse entraîner volontiers. De nouveau je suis accueillie par des regards avides. Mais cela ne me dérange plus. Mes genoux tremblent encore, mais cette fois c'est de plaisir qu'ils tremblent. Gaëtan m'apporte de l'eau, la seule chose qui peut m'aider pour le moment. Nous finissons la soirée sur le canapé à parler de tout et de rien, puis nous décidons de quitter l'orgie pour rentrer à la maison. Le lendemain, nous ne sommes pas sortis du lit avant midi et nous étions toujours épuisés. Mais nous savions que nous avions découvert un tout nouveau passe-temps.

2 commentaires

Jesseefacesitti
Le 11 février
Magnifique récit....et très belle narration
Répondre
marius76
Le 12 février
Une soirée qui finit de la plus belle des façons pour cette histoire chaude,ou je n'ai pu m'empêcher de m'y projeter merci
Répondre

Poster un commentaire

OK
Nous respectons votre vie privée

Nous utilisons les cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur nos sites.
Nous veillons à obtenir votre consentement quant à l’usage de vos données et nous nous engageons à les respecter.

Pour plus d’infos sur vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.