Le blog de Lechangisme.com

Les + Récents
Les + Populaires
Les + Commentés

Le côté obscur du monde échangiste : comment rendre l'échangisme plus plaisant ?

18 Decembre 2020 2 commentaires

Ce blog est un véritable maître dans l'art de rendre le monde échangiste agréable aux yeux immaculés et innocents. Si je n'avais pas été déjà subjuguée et convaincue par l'amour libre depuis longtemps, ce blog m'aurait probablement fait réfléchir. Mais j'ai quelques expériences échangistes à mon actif - et toutes n'étaient pas positives sans réserve. Pas parce que j'ai personnellement vécu des expériences négatives. C'est plus parce que j'ai remarqué quelques tendances désagréables dans la scène échangiste. Et je voudrais vous parler exactement de ces problèmes, tout en essayant de chercher des solutions, car je le dis d'emblée : il y a vraiment moyen de s'épanouir dans l'échangisme.

Tout d'abord un petit avertissement : une grande partie de ce que j'écris semble incroyablement négatif. Le tabou de l'homosexualité et les rôles de genre à la limite de la misogynie ne sont pas forcément des sujets très simples à aborder sans critique. Mais c'est précisément pour cela que je pense que nous les échangistes (et ceux qui s'intéressent à l'échangisme) devrions y faire face. J'aime vraiment le monde échangiste et je veux qu'il soit aussi plaisant et ouvert que possible. Et cela ne fonctionne que si nous parlons également des inconvénients.



L'homosexualité taboue en club échangiste : Mon expérience et mon avis

Objectivement, le club échangiste représente le meilleur endroit pour découvrir des partenaires sexuels et de nouvelles pratiques - après tout, tout le monde est nu et a envie ici. Je me rappelle d'une fois en particulier. J'ai une coupe de champagne avec du jus d'orange à la main, une main étrange entre mes jambes et un sourire satisfait sur mon visage. Le jacuzzi est si plein que je ne sais même pas à qui appartient la partie du corps qui me touche. Pour être honnête, je m'en fiche aussi. Soudain, il y a un différend : les pieds de deux hommes ont dû entrer en collision sous l'eau et se câliner un peu jusqu'à ce que leurs propriétaires se reconnaissent. Je vous épargne les insultes qui ont suivi.

Le club échangiste est un microcosme de société : des gens de tous horizons se retrouvent ici. Et en conséquence, on retrouve ici les mêmes discriminations et préjugés qui (malheureusement) existent également dans la vie quotidienne. Cependant je pense qu'on ne puisse attribuer à la scène échangiste aucune homophobie. On a l'impression qu'une fête bisexuelle a lieu quelque part chaque jour. Mais malheureusement, les règles de conduite des hommes et des femmes sont très différentes.

Bisexuel ? Cool, mais seulement si vous êtes une femme !

Avez-vous déjà observé les hommes lorsque deux femmes s'embrassent lors d'une soirée échangiste ? Cela me fait mal au ventre que l'homo ou la bisexualité féminine « jouisse » d'un statut fétichisé, alors que les actes homosexuels entre hommes sont tabous. Et je dis cela pas seulement parce que j'aimerais vraiment voir deux hommes s'amuser ensemble.

Bien sûr, je ne peux pas tirer de mon expérience de modèle universel. Dans chaque club, on trouve des gens différents. Je n'ai pas de solution pour savoir comment nous devrions être plus ouverts à toutes les orientations sexuelles. Le club échangiste ne montre que ce qui prévaut dans la société : une crainte, une honte latente envers l'homophobie mais avec une grande différence entre le plaisir lesbien qui est un fétiche torride pour les hommes et les actes gay qui ne doivent se dérouler qu'à huis clos.

Modèles de genre en échangiste : Des « juments » et des « étalons »

Encore un sujet tendu : les rôles des femmes et des hommes en club. Je ne veux en aucun cas faire croire que ce problème concerne tout le monde - vraiment pas ! Je balance moi-même entre les rôles de soumission et ceux de dominant. En conséquence, je comprends très bien quand les femmes ou les hommes veulent se faire plaisir érotiquement en se soumettant à leur partenaire.

Mais. Car il y a un « mais ». Le monde échangiste a tendance à l'excès. C'est bien pour les orgies et au buffet, mais plutôt difficile en ce qui concerne les rôles de genre. Parfois j'ai l'impression d'être dans les années 80 quand je vais dans un club échangiste. Certains clubs « à l'ancienne » sont incroyablement étouffants en matière d'expression sexuelle.

Pour illustrer mon propos, je vais copier quelques citations des descriptions d'événements de plusieurs clubs, sans les citer, bien entendu.

« Vous pouvez vous attendre à des étalons puissants et à des juments volontaires et dévouées ! »

« Ces femmes filles ne veulent qu'une chose : de la queue »

« Méga orgie pour les mâles excités et les salopes insatiables ! »                                                                         

Pourquoi les rôles « traditionnels » dominent-ils dans le club échangiste - et pourquoi est-ce un problème ?

Bien sûr, de nombreux fétiches et préférences tournent autour des rôles de genre. Comme pour les les gangbangs à dominance masculine par exemple. Avant le confinement, j'avais examiné comment les clubs présentaient leurs événements échangistes et je suis arrivée à une conclusion claire : les événements où les femmes ont tendance à être dans le rôle de soumission ou en minorité dominent. Et même les soirées sans sujet précis utilisent constamment des termes péjoratifs pour le plaisir féminin.

Il y a plusieurs raisons à cela. Il y a tout simplement moins de femmes (en solo) dans la scène échangiste. Et socialement, les femmes finissent plus souvent dans le rôle de soumission et s'y identifient en conséquence. Les événements alimentent encore plus le cycle des stéréotypes de rôle. Il y a des fois où je me sens comme un objet de négociation parce que certains hommes (en solo) demandent à mon mari la permission de me baiser?

La suite la semaine prochaine. 



Commentaires

Lamariee 24 Decembre 2020

Moi ma femme m'a retouve en robe de mariée

Olivier2 18 Decembre 2020

Lechangisme est une façon de concevoir les relation et pour moi c'est plaisant mais il faut en connaître et maîtriser les frontières

Répondre
Articles en relation

Entrevue avec une hotwife (3ème partie) : « D
Suite et fin de l'entrevue avec la hotwife Rachel qui nous..

Interview femme libertine : « Du sexe pour du
Suite de l'interview de cette femme libertine aux lubies s..

Interview hotwife : « Le désir d'être au cent
Superbe interview d'une hotwife très active. Elle nous plo..

Dogging et sexe de groupe : « Je pouvais ente
Il raconte la fin de son aventure de dogging qui a pris de..

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.

Les derniers connectés

picto profil
picto profilCalvdadou69
picto profil
picto profilsophiesoso38
picto profil
picto profilSosochaude
picto profil
picto profilWillowcant
picto profil
picto profilDecouverte1827
picto profil
picto profilGM
picto profil
picto profilCandocokins8313
picto profil
picto profilLorna-Tomy
picto profil
picto profilChriaureli
picto profil
picto profilAmanrod
picto profil
picto profilYazaEtJo
picto profil
picto profilAkapo
picto profil
picto profilpintemps14130
picto profil
picto profilCplcalin38
picto profil
picto profilcxcouple69
picto profil
picto profilParfum-de-luxur
picto profil
picto profilNousde87
picto profil
picto profilVantine