Le blog de Lechangisme.com

Les + Récents
Les + Populaires
Les + Commentés

Séance de bondage : « Comme si les liens faisaient toujours partie de mon corps »

15 Janvier 2021 Laisser un commentaire

Les yeux brillants de Petra se plantaient dans les miens pendant qu'elle me léchait. Je me trouvais dans une extase que je n'avais pas connue depuis longtemps, d'autant que mes liens se resserraient à chaque mouvement. Après m'avoir fait jouir, elle a grimpé sur le lit et s'est assise sur moi pour que je puisse aussi la soulager en plongeant ma langue dans sa grotte de plaisir savoureuse et tout aussi parfumée.

Pendant ce temps, Cyril a lubrifié un gode, l'a tendu à Petra qui l'a enfoncé entre mes fesses. Il a rapidement trouvé sa destination dans ma porte arrière qui s'écartait de plus en plus au rythme des va-et-vient. Cyril a repris sa place d'observateur. Manifestement il appréciait le spectacle que nous lui offrions.

Les mouvements de Petra sont devenus de plus en plus rapides et soutenus. Elle se frottait littéralement sur mon visage tout en maintenant le gode enfoncé en moi. Une saucée de jus d'amour a jailli d'elle qui m'a aspergé le visage. Après quoi Cyril m'a détachée. J'avais des marques sur les poignets et les chevilles. La libération fut une sensation fantastique. C'était comme si les liens faisaient toujours partie de mon corps. Je suis restée allongée un bon moment pour me remettre. Pendant ce temps Cyril a pris Petra par la main et a disparu avec elle dans une autre pièce.

Après avoir pris une douche et de m'être renforcée un peu, Cyril est venu à moi et m'a demandée si je voulais toujours participer à l'expérience de groupe. Bien entendu tout cela était prévu et je savais que huit hommes allaient aussi arriver dans l'autre pièce. Je me suis de nouveau déshabillée mais cette fois j'ai gardé les bas et mes talons hauts.



Bondage : « Il m'a enveloppé le haut du corps comme un paquet »

Cyril m'a bandé les yeux et m'a menotté les poignets très étroitement derrière le dos. Il m'a attaché les seins et il m'a enveloppé le haut du corps comme un paquet. Cependant mes jambes restaient libres ainsi que mon bassin.

Il m'a conduite à l'un des canapés et a en croire les sensations que j'avais il se tenait debout derrière. Il a écarté soudainement mes jambes et les a attachées au meuble au niveau de mes chevilles. Puis Il m'a bâillonnée et j'ai dû me pencher et m'allonger sur le canapé.

Après un court instant une langue a erré sur mon dos pour enfin arriver à la porte du plaisir interdit. Tous ceux qui s'adonnent à ce fétiche savent ce que je devais déjà ressentir à ce moment.

Plusieurs personnes sont alors entrées dans la pièce. En silence et pendant de longues minutes j'ai été prise par huit hommes. Même si je n'entendais pas de voix féminine, j'ai déduit que je ne pouvais pas être la seule femme dans cette pièce. Ma déduction s'était avérée juste. Alors que quelqu'un s'approchait de moi, j'ai entendu un coup de fouet et un gémissement éteint par le bâillon que la femme devait aussi porter. C'était Petra.  L'homme était maintenant derrière moi. Il a crémé mon anus et m'a prise en anal. C'était très dur. La douleur était intense. Dans les trente secondes qui ont suivi j'ai senti une charge chaude au fond de mon rectum.

Bondage et gang bang : « La scène s'est répétée huit fois »

Cyril a alors dit, certainement à Petra, de venir déguster la crème. Quelques secondes plus tard j'ai senti une bouche chaude à l'entrée de mon anus. La scène s'est répétée huit fois. A chaque fois l'homme me pénétrait l'anus, éjaculait quelques secondes plus tard et quelqu'un, certainement toujours la même personne, me nettoyait. Je n'avais plus vraiment de notion de temps. Environ une heure plus tard il n'y avait plus un bruit dans la salle. Quelqu'un m'a détachée et m'a demandée si j'avais aimé ça. C'était la voix de Cyril. Après avoir enlevé tous mes liens, il m'a demandée si je pouvais lui rendre un dernier service. J'ai acquiescé. Il a ouvert m'a bouche et a enfoncé sa bite. J'ai léché et sucé selon toutes les règles de l'art, pour qu'aucune goutte de son jus ne s'échappe de ma bouche.

Il m'a ensuite ramenée au bar après être passée sous la douche. Mon corps était recouvert de marques rouges. J'avais les fesses complètement écartées. Rien que de s'assoir était douloureux. J'ai mis une bonne semaine à m'en remettre. C'est souvent le cas après les séances de bondage. Mais cela vaut la peine au vu de tous les plaisirs que me procure la pratique. Finalement, après quelques conversations, j'ai quitté la fête vers 1h du matin pour rentrer chez moi et de m'écrouler de fatigue dans mon lit douillet. 



Commentaires

Aucun commentaire

Répondre
Articles en relation

Entrevue avec une hotwife (3ème partie) : « D
Suite et fin de l'entrevue avec la hotwife Rachel qui nous..

Interview femme libertine : « Du sexe pour du
Suite de l'interview de cette femme libertine aux lubies s..

Interview hotwife : « Le désir d'être au cent
Superbe interview d'une hotwife très active. Elle nous plo..

Dogging et sexe de groupe : « Je pouvais ente
Il raconte la fin de son aventure de dogging qui a pris de..

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.

Les derniers connectés

picto profil
picto profilParfum-de-luxur
picto profil
picto profilBaboone
picto profil
picto profilSylje
picto profil
picto profilcpl85300
picto profil
picto profilWillowcant
picto profil
picto profil91yoyo91yoyo
picto profil
picto profilJilMa95
picto profil
picto profilCalvdadou69
picto profil
picto profilGM
picto profil
picto profilVisversa
picto profil
picto profilCandocokins8313
picto profil
picto profilsophiesoso38
picto profil
picto profilzaizai
picto profil
picto profilGuiguietlolo
picto profil
picto profilElle-et-lui51
picto profil
picto profilFautselancer
picto profil
picto profilCoupledebutant5
picto profil
picto profilcafecreme45