Connexion
Inscription
illustration

Soirée libertine privée : « Elle écarte les cuisses pour que le projecteur éclaire sa chatte »

Poster un commentaire
Proposer un article

Bianca respire fortement. Cela semble l'exciter. Puis elle prend le deuxième godemiché et l'insère dans sa chatte. L'assistance est devenue absolument silencieuse. Seulement la respiration de Bianca et le doux bourdonnement des vibromasseurs se font entendre. Avec l'autre main, elle commence à stimuler son clitoris et déplace le bassin de haut en bas. Elle fait entrer et sortir le deuxième gode et il semble qu'elle soit sur la bonne voie pour atteindre l'orgasme.

Ça me rend vraiment chaud, mais j'ai peur qu'Angela devienne jalouse. Je la regarde furtivement et j'ai du mal à en croire mes yeux. Angela est très excitée et doigte sa propre chatte. Elle voit mon regard surpris.

- Bah quoi ? C'est chaud ! Est-ce que ça te laisse complètement insensible ? » Puis elle voit que j'ai déjà ouvert la fermeture éclair et que ma bite est debout comme un soldat. Elle la prend en main et me branle.

Avant que nous puissions finir notre masturbation, Bianca a fini. La respiration haletante, elle s'allonge sur le lit et est délicatement soulevée par la patronne. Elle sourit et reçoit des applaudissements. Alors qu'elle quitte la scène, le nom suivant est tiré : « Pierre ! » Un homme athlétique d'une quarantaine d'années se lève et entre sur scène sous les applaudissements. La roue de la fortune dit : Striptease. Eh bien, ça ne m'excite pas vraiment maintenant. Mais Angela aime ça et l'observe intensément faire son show parfait.



Quand il quitte nu la scène et qu'il est suivi par quelques regards féminins, le prochain nom est appelé : « Rebecca ! » Il semble que ce soit la femme de Pierre, qui monte sur scène vêtue d'un déshabillé noir transparent. Elvira fait tourner la roue de la fortune : « Satisfaire une femme oralement. »

Au même moment je me demande ce qui se passerait si un homme tombait sur le jeu du gode. La roue de la fortune ne semble pas se soucier du genre.

- Je vais tirer une deuxième personne - une dame - pour être choyée par Rebecca.

Elvira fouille dans la boîte et tire Angela ! Je perçois son excitation dans son regard qui tournoie autour d'elle. Elle se lève et monte sur scène.

- Angela, puisque tu n'es qu'une « aide » pour ce jeu, ta carte sera immédiatement remise dans la boîte. Angela hoche la tête et s'assoit sur le lit. Elle écarte les cuisses pour que le projecteur éclaire sa chatte rasée.

Puis Rebecca s'agenouille entre ses jambes et enfonce sa tête entre les genoux d'Angela. Elle grimace et semble perplexe quand le cunnilingus commence. Puis elle retombe sur le lit pour que nous puissions voir dans le miroir exactement ce que Rebecca lui fait. Cela ne semble pas être la première chatte qu'elle lèche. Elle allume mon Ange qui respire fortement.

Cela ne dure jamais bien longtemps quand je la lèche, mais Rebecca prend son temps. Elle s'arrête avant qu'Angela puisse jouir, fait retomber la pression et reprend quand elle estime que l'orgasme est redescendu. Puis elle enfonce un doigt dans sa chatte et continue de lui lécher le clitoris. Angela n'a besoin que de quelques minutes avant de jouir fort. Je remarque seulement maintenant que je branle ma bite tout le temps et que je suis sur le point de jouir. J'arrête.

Je ne veux pas attirer l'attention négativement sur moi, d'autant que je constate que les autres couples se conduisent plus pudiquement que moi pour la plupart. Certains observent, d'autres se caressent furtivement. Un homme a sa femme sur ses genoux. Un autre se fait sucer la queue par sa femme. Avec une bise sensuelle, Rebecca et Angela disent au revoir à la scène.  Elle me regarde d'un air coupable. Jusqu'à présent, j'étais le seul à avoir le droit de la lécher, et même le seul à avoir vu sa chatte.

Je la rassure : « Tout va bien chérie ! Tu as été vraiment géniale ! » Je lui dis de relâcher la tension. Entre-temps, Elvira a tiré le nom suivant : « Encore Angela ! » Angela se lève à nouveau et remonte sur scène. La roue de la fortune dit « poupée en caoutchouc ».

Que dois-je maintenant imaginer par-là ?

- Pendant que notre Angela se change, nous faisons une petite pause.

Angela est conduite dans une pièce voisine par la patronne. La lumière devient un peu plus vive. Certains couples sont préoccupés par leur plaisir individuel ; d'autres invités se rendent au comptoir et se font servir des boissons.

1 commentaire

dameric1140
Le 25 décembre 2021
Hmm, très excitant cette suite hâte de lire la prochaine
Répondre

Poster un commentaire

OK