Le blog de Lechangisme.com

Les + Récents
Les + Populaires
Les + Commentés

Témoignage domination et soumission : « J'aime me faire dominer sexuellement »

11 Mai 2018 4 commentaires

Dans la vie de tous les jours, je suis animée par un esprit dominateur qui a fait et continue de faire ce que je suis socialement, c’est-à-dire une chef d’entreprise, une femme mariée autoritaire à qui on ne refuse rien, mais pas le fait de la soumettre. J’aime donner des ordres et surtout qu’ils soient respectés à la lettre. Le moindre écart à mes ordres me met hors de moi. Mes salariés en savent quelque chose. Mon mari aussi. Il faut que tout soit comme je l’ai décidé. Cela s’explique sûrement par mon besoin de toujours tout organiser, de tout contrôler, de ne rien laisser au hasard, du moins le moins possible.

Pourtant, au lit, c’est une autre histoire. J’aime me faire dominer sexuellement. Ce paradoxe, cette contradiction s’exprime plus violemment encore depuis que j’ai découvert le jeu D/S qui mêle sensations et émotions fortes. Avant cette expérience sensationnelle, au sens propre comme au figuré, j’incitais mon mari à me donner des claques sur les fesses, à me tirer les cheveux quand il me prenait par derrière, à me pincer les tétons, à me traiter de petite cochonne. Il le faisait avec retenue mais y prenait aussi goût. Pour une fois, il avait la main sur quelque chose. Mais peu à peu j’ai eu besoin de plus. C’est un peu comme une drogue : on en veut toujours plus. J’aurais aussi pu dire qu’on en a besoin de toujours plus. 

domnination

Témoignage domination et soumission : « Le son des lanières claquant sur les fesses »

Avec le temps, les simples claques qui ne laissent pas de traces, les petits noms d’oiseaux lancés à l’emporte-pièce, tout ce petit jeu mignon ne suffisait, ne m’excitait plus assez. Les accessoires ont alors pris une place grandissante dans notre sexualité. Le premier accessoire que je me suis achetée a été un collier. Si j’ai choisi cet accessoire, c’est qu’il me fallait un pendant puissant à cette domination que j’exerce sur les autres et qui m’épuise de jour en jour. Plutôt que guider, me faire guider. Le collier symbolise à mon goût la soumission dans toute sa splendeur. Il restreint la liberté de mouvement, affirme la docilité, l’obéissance, la servilité. Il figure le rapport de force, permet de mener, d’immobiliser l’autre et d’en faire sa chose. De cela j’avais envie, que dis-je, j’en avais furieusement besoin. Je suis très reconnaissante envers mon mari d’avoir accéder à mes requêtes, des requêtes qui allaient crescendo et pour lesquelles il lui a fallu repenser sa vision de la sexualité égalitaire.

Pour remplacer les claques sur les fesses, je me suis fait livrer un martinet. Le son des lanières claquant sur les fesses, la peau qui brûle sous les coups, les dents resserrées, le corps qui se contracte puis se détend, puis se contracte à nouveau. Je m’en mords les lèvres de plaisir. Les sensations provoquées par les coups de martinet sur mes fesses rougissantes me submergent de plaisir. Cette vague de douleurs mêlées de douceurs intérieures me noie dans un océan de bien-être.

Témoignage domination et soumission : « Je n’existe que pour assouvir ses fantasmes »

Aux coups doivent aussi s’ajouter les mots pour que le sentiment de domination agisse comme un stimulant. Le sentiment d’être méprisée m’emplit de plénitude. Au lit, j’ai besoin que mon mari me domine sous toutes les formes du terme, que ce soit physiquement ou moralement, par la force des coups ou la vigueur des mots. Plus que les insultes classiques, qui ne restent que des mots utilisés par beaucoup, je le supplie de me rabaisser, de me dénigrer, de m’humilier, de me dire que je ne suis rien, que je suis sienne, que je n’existe que pour assouvir ses fantasmes. Je ne suis pas dupe, je sais qu’en lui demandant cela je le lui impose, mais sur le moment cela me permet d’évacuer toute la pression accumulée par les décisions à prendre au travail, par les ordres donnés, par les vociférations quand quelque chose ne fonctionne pas comme je l’avais prévu.

Etrangement je me sens beaucoup plus forte après avoir été humiliée par mon mari. C’est peut-être cette force qui me permet de le dominer dans les autres compartiments de notre vie quotidienne de couple. Cette relation de domination soumission me charge d’énergie, de passion, d’envie, de désir de vie. Elle est l’équilibre qui m’aide à remplir mes fonctions de chef d’entreprise, de chef de famille, de femme dominatrice et dure avec les autres. La soumission sexuelle, qui d’une certaine façon est une domination sur mon mari, me donne le courage de continuer, elle m’aide à garder les pieds sur terre, à ne pas être une personne qu’on déteste parce qu’elle cherche constamment à dominer. C’est une illusion, mais l’illusion aide à ne pas sombrer dans le désespoir de la vie.



Commentaires

cplbihsoumis 25 Juillet 2018

Passionnant ce témoignage , il reflète exactement ce que je partage depuis de nombreuses années ,ce qui a permis de sauver notre couple Regis

juatm 24 Juillet 2018

je suis très intéressé par votre expérience car je me retrouve dans ce schema... à de multiples niveaux...

maitreyann021 27 Mai 2018

Bonjour je m'appelle maitre yann021 et je suis moi même dominateur dans le SM et BDSM depuis 14ans et je pratique également l'exhibition et l'échangisme, effectivement quand je domine une ou 2 Soumises et quand je leurs mets le collier elles ont la sensation que toi et quand je les attaches également je possède également des godes, cagoule, menottes, fouets, cravaches,paddles, pinces a seins etc...

imaginatif13 22 Mai 2018

C'est en effet très bon de se donner sans limite, de s'offrir à son maître, qu'il décide à ma place.

Répondre
Articles en relation

Premier trio : « Il a laissé sur ma peau l'em
Elle nous fait le récit de son premier trio avec un homme ..

Voissa : Espace de liberté sexuelle en ligne
La rédaction de votre blog libertin s'intéresse aujourd'hu..

Rencontre en ligne : « Jusqu'à ce que le parf
Voici le récit d'une rencontre en ligne qui s'est finie pa..

Lexique des orientations sexuelles
Aviez-vous déjà entendu parler d'abrosexualité, de gynophi..

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.

Les derniers connectés

picto profil
picto profilroseromeo
picto profil
picto profilLuLo93
picto profil
picto profilCiJe
picto profil
picto profilMariebi
picto profil
picto profilJohn377
picto profil
picto profilRusu
picto profil
picto profilangton
picto profil
picto profilAlpha8383
picto profil
picto profilAllan27
picto profil
picto profilcago5338
picto profil
picto profilPate
picto profil
picto profilninapitpaf
picto profil
picto profilArcadia17
picto profil
picto profilsophieetcris
picto profil
picto profilcouple50ansmure
picto profil
picto profilElleetlui771
picto profil
picto profilBigougirl
picto profil
picto profilLaupas16